La Clinique Saint Dominique, un accueil à dimension humaine...

Nous sommes un établissement de Soins de Suite, de Réadaptation, de Soins Palliatifs et Onco-hématologie de 101 lits implanté au cœur de la ville de Nice.

Notre accueil allie de nombreux atouts :
- Un
site exceptionnel dans un parc superbe avec hébergement de grand confort et restauration élaborée en interne.
- Une prise en charge médicale et paramédicale rigoureuse associant
trois pôles de spécialisation de référence : Gériatrie, soins palliatifs et onco-hématologie.
- Une démarche de qualité permanente, facilitée par une informatisation globale de tous les secteurs d'activité.

A ce titre, en 2006, 2010 et 2014, l'établissement a obtenu trois certifications au plus haut niveau attribuées par la Haute Autorité de Santé.
- Une gestion exercée sous forme
d'association sans but lucratif avec une forte implication des bénévoles et des représentants des usagers.


Nos valeurs

Des fondamentaux solides …
1- Une gestion sans but lucratif avec un conseil d'administration de 12 membres, apportant leur disponibilité et leur forte compétence à titre bénévole.
2- Une vision stratégique à long terme garantissant la pérennité de l'établissement, notamment par la future reconstruction du bâtiment B, intégrant tous les moyens nécessaires à nos activités dominantes en soins palliatifs, gériatrie et onco-hématologie.


Un personnel motivé,
3- Une gestion des ressources humaines favorisant la qualité de vie au travail par un dialogue social permanent, associée à une démarche intense de développement professionnel continu.

Des compétences au service du patient,
4- L'accès facilité aux plus démunis, notamment dans le cadre de "l'aide médicale gratuite".
5- Le développement d'une culture palliative dans tout l'établissement en accordant tous les moyens humains et matériels nécessaires à cette activité.
6- Le respect des droits du patient, en particulier dans la confidentialité des informations et la promotion de la bientraitance.
7- La forte médicalisation des moyens humains et matériels destinés à une prise en charge optimale du patient, notamment de la personne âgée.
8-Le maintien d'une restauration en interne, gage de qualité nutritionnelle adaptée.


La recherche d'une qualité pérenne et durable,
9- Une démarche permanente de qualité et de gestion des risques facilitée par l'implication du personnel et la rigueur d'organisation induite par une informatisation globale.
10- La prise en compte d'une démarche de développement durable, prochainement amplifiée lors de la reconstruction du bâtiment B.

Grâce à ces valeurs, soutenues par le dynamisme de nos équipes, par notre forte réactivité et notre spécificité, nous saurons nous adapter ensemble aux nouveaux enjeux de santé publique.



Le plan de l'établissement




Notre historique



1938 - Implantation des Dominicaines de Monteils (Aveyron) au 18, Avenue des Acacias à Nice exerçant une activité de soins infirmiers, d'animation cultuelle et d'hébergement de jeunes filles.

1950 - Création d'une maison de convalescence de 49 lits.

1996 - Cessation d'activité de la communauté religieuse, la direction est confiée à une équipe laïque lors d'une extension à 69 lits. Les murs et le terrain restent la propriété des Dominicaines.

2003 - Reconnaissance par l'Agence Régionale de l'Hospitalisation, de la première unité de 10 lits de "Soins de Suite Lourds", étendue à 20 lits quatre ans plus tard.

2006 - Capacité d'accueil portée à 80 lits par construction d'un nouveau pavillon de 30 lits, permettant l'aménagement d'un nouveau hall d'accueil.

2007 - Extension à vingt lits de l'unité de "Soins de suite lourds" par décision de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation en région PACA.

2008 - Reconnaissance de 4 lits identifiés en Soins Palliatifs.

2009 - Confirmation de notre médicalisation par une nouvelle appellation: "Clinique Saint Dominique".

2010 - 2ème certification parmi les meilleurs établissements de santé de France.

2012 - Attribution de 2 lits complémentaires identifiés en soins palliatifs.

2013 - Spécialisation reconnue dans la "prise en charge des personnes âgées polypathologiques dépendantes ou à risque de dépendance".

2014 - 3ème certification au plus haut niveau sans réserve ni recommandation et reconnaissance d'une nouvelle spécialisation en "onco-hématologie". Reconnaissance par l'A.R.S. de la spécialisation pour la prise en charge des patients onco-hémato.

2016/2017 - Démolition et reconstruction du bâtiment B.
2018 - Ouverture du nouveau bâtiment B.


Les sculptures à Saint Dominique

Plusieurs sculptures de l'artiste Andrée DIESNIS (1921-1981) ornent l'établissement :

Les héritiers d'Andrée DIESNIS ont fait l'honneur de léguer à la Clinique Saint Dominique, plusieurs de ses oeuvres, apportant une décoration teintée d'une "grande simplicité et discrétion de couleur".
Cette installation de sculptures vient répondre pleinement au voeu formulé par l'artiste, à propos de son oeuvre : "Mon style est totalement indépendant d'une époque. Je pense qu'il s'intègre aussi bien au Roman qu'à un décor de verre ou d'acier s'il est pur".

Dans le hall d'accueil, "la cène", bas relief doré à l'or fin frappe le visiteur par la sérénité du tableau.
Dans une vitrine adossée à l'accueil sont présentées des coupes originales, d'allure orientale.
La statue émaillée de "l'enfant endormi", considérée comme l'un des chefs d'oeuvre de l'artiste, a pris naturellement sa place sur un chapiteau d'acier, ornant un fronton dominant la terrasse et le jardin.



Enfin un bas relief représentant les personnages de "la nativité" est intégré au décor sobre et recueilli de la chapelle.

La biographie de l'artiste réalisée par Jean Mouraille révèle que "C'est à Henri MATISSE qu'Andrée DIESNIS doit son orientation artistique, puis son entrée dans le métier de sculpteur-céramiste. Il favorise ses débuts en lui procurant dès 1952, sa première commande : La fontaine de la sacristie de la chapelle du Rosaire à Vence, seule œuvre étrangère à sa main en ce haut lieu ; rare marque d'estime, de confiance de la part d'un artiste rigoureux pour lui-même, comme pour les autres".

Plus de trois cents sculptures de l'artiste sont répertoriées dans le monde, en majorité en France, mais aussi au Canada et en Afrique.